Communiqué 12 décembre 2020 – Budget Ville de Genève adopté



Après avoir obtenu le soutien de la majorité du Conseil municipal pour la création d’un poste de délégué·e économique, une subvention en faveur de l’OSEO destinée à son programme de retour à l’emploi pour les indépendant·e·s précarisé·e·s, et l’augmentation de la subvention « Abonnements TPG Unireso jeunes », le PDC a voté le budget de la Ville de Genève.

Le PDC a accueilli le budget avec inquiétude, et a souhaité qu’il comporte davantage de mesures de soutien en faveur du pouvoir d’achat des 200’000 Genevois·e·s et de l’économie. Après avoir voté l’entrée en matière, les conseillers municipaux démocrates-chrétiens de la Ville de Genève ont ainsi subordonné le vote du budget à des mesures de soutien supplémentaires à l’économie, au pouvoir d’achat des familles et aux indépendants dans la précarité. Ce dernier a été débattu samedi 12 décembre lors de la séance plénière à l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Le Conseil administratif avait présenté un projet de budget d’un montant de près de 1,2 milliard de charges avec un déficit de 49 millions de francs. Le vote final a été de 55 voix pour, 1 abstention et 15 non après plus de 13 heures de débats.
La commissaire aux finances PDC Alia Chaker Mangeat a relevé que : « 80’000 Genevois·e·s bénéficient actuellement de réduction de l’horaire de travail (RHT). Certains ont perdu leur emploi, d’autres se retrouvent en dehors de tout système de protection. Le monde de la culture est à l’arrêt depuis des semaines et cet arrêt est encore prolongé jusqu’au 22 janvier 2021, situation d’autant plus révoltante que le monde de la culture compte un grand nombre d’intermittent·e·s dont le statut offre une protection sociale quasi inexistante. Cette crise a aussi mis en évidence la fragilité économique de beaucoup de concitoyens. » Ci-après, les amendements votés.

Délégué économique

Comme le PDC l’a demandé, un poste de délégué·e économique devra être créé (poste évalué à hauteur de 150’000 francs pour 2021). Le·la délégué·e économique devra travailler de manière transversale avec tous les départements de la Ville. Il·elle servira de courroie de transmission (entre entreprises et autorités) pour simplifier la vie des entreprises et promouvoir sa politique économique. La Ville ne peut pas rester les bras croisés face à l’exode de nombreuses entreprises en dehors de la Ville, la multiplication des arcades et des bureaux vides en attestant.

Aide aux familles

Autre soutien bienvenu et plébiscité en cette période de crise Covid : le financement des abonnements pour les jeunes qui souhaitent ou qui bénéficient déjà d’un abonnement UNIRESO, à hauteur de 50’000 francs (au total pour 2021 : 450’000 francs). Cet amendement permet aux jeunes de 12 à 24 ans de profiter d’une aide de la Ville de Genève d’un abonnement UNIRESO. Ce texte vise à encourager les jeunes à se déplacer en transports publics et à soulager les familles qui doivent acheter un ou plusieurs abonnements. Rappelons qu’un abonnement coûte 400 francs par année pour une personne de cette tranche d’âge.

Soutien aux indépendant·e·s

La section genevoise de l’Œuvre Suisse d’Entraide Ouvrière (OSEO) a bénéficié d’un soutien unanime de 100’000 francs des élu·e·s PDC aux fins de développer le programme « Indépendants », programme dont le but consiste à aider les entrepreneurs à se reconvertir professionnellement. Aujourd’hui, avec le soutien de la Chaîne du Bonheur, l’OSEO section Genève lance le premier programme taillé sur mesure pour les indépendant·e·s à Genève : conseiller, orienter et accompagner de manière personnalisée toute personne indépendante en situation de précarité. Pour le·la participant·e, l’objectif est de rebondir dans sa vie professionnelle, en clarifiant et en définissant des objectifs professionnels réalistes et réalisables en adéquation avec la situation du marché du travail. Le commissaire aux finances PDC Jean-Luc von Arx a bien exposé les faits lors de la plénière de samedi : « Il ne s’agit pas d’une agence de placement mais d’un retour à l’emploi pour les indépendants. Cette branche de l’économie est vulnérable car elle ne dispose pas de RHT. L’échéancier de ce projet de l’OSEO va de janvier à décembre 2021 et concerne à peu près une centaine d’indépendants. Les publics-cibles de cette formation sont des chauffeurs de taxi, des comédiens, des petits entrepreneurs, des restaurateurs ou encore des personnes qui travaillent dans les métiers du bâtiment. Les prestations auront lieu sous forme d’ateliers de formation ».

Le groupe PDC à l’écoute de la culture musicale classique et contemporaine

L’Orchestre de Chambre de Genève (OCG) a obtenu les faveurs du Conseil municipal pour une aide supplémentaire de 150’000 francs. L’OCG touche annuellement plus de 25’000 personnes et emploie 200 musiciens dont 40 sont des permanents. La création de musiques actuelles s’est fait une belle place dans les débats avec un soutien de 125’000 francs.
Ces décisions sont un soutien essentiel pour ces acteurs culturels qui ont vu leur avenir rempli d’incertitudes compte tenu de la mesure du Conseil fédéral limitant les manifestations à 5 personnes vendredi passé.

E-gaming

Pour terminer les amendements que le groupe démocrate-chrétien a déposés lors du budget, l’e-gaming s’est vu attribuer une subvention de 25’000 francs. Les jeux vidéo en ligne sont en plein essor et font un tabac avec notamment les compétitions en streaming. C’est devenu un loisir culturel qui fait partie intégrante de notre société. Mais il existe des risques liés aux jeux vidéo en ligne, que la Ville doit encadrer et prévenir en amont. Aussi, selon Luc Zimmermann, premier signataire de l’amendement : « nous créons une subvention en faveur de l’e-gaming qui vise à encadrer les jeunes et à prévenir les risques, à savoir le risque d’addiction au jeu et tout autre risque, notamment celui d’endettement puisqu’il est possible de dépenser de l’argent par exemple pour acheter des objets dans les jeux en ligne. Le but de cette subvention est donc de favoriser une pratique saine et responsable des jeux vidéo, d’encourager la création de liens sociaux et de sensibiliser les jeunes aux risques des jeux vidéo en ligne, en créant une structure et un encadrement à cet effet. Ainsi, par le biais de cet encadrement, en amont, nous éviterons à la collectivité, en aval, de prendre en charge les coûts sociaux des risques qui se seraient concrétisés sans un tel encadrement. »

SIS, voirie et sport

Grâce à des réallocations internes au sein du département de la sécurité et des sports (DSS), dirigé par la Conseillère administrative PDC Marie Barbey-Chappuis, le Service d’incendie et de secours (SIS) bénéficiera de dix postes de pompiers supplémentaires afin de finaliser la première étape de la mise en œuvre du Concept opérationnel 2015-2030, ce dans le but de garantir les meilleurs délais d’intervention.

Des moyens supplémentaires seront également affectés à la voirie pour renforcer le nettoiement. La propreté constitue un défi du quotidien suscitant des attentes légitimes des habitant·e·s. Notre Ville est aujourd’hui confrontée à une augmentation des surfaces de nettoiement (nouveaux quartiers, croissance démographique, etc.) et des incivilités (déchets sauvages) qui nécessitent de renforcer les moyens financiers, humains et logistiques pour y faire face.

Enfin, les subventions aux associations et aux clubs sportifs bénéficieront de 300’000 francs supplémentaire (soit 5,5 millions au total) pour anticiper les difficultés auxquelles les acteurs du sport seront confrontés en 2021 en raison de la crise sanitaire. Le groupe municipal se réjouit de ce que sa magistrate ait réussi, par des réaffectations budgétaires, à renforcer les prestations à la population tout en ayant le souci de préserver les finances publiques.

Un avenir meilleur

Le groupe municipal PDC Ville de Genève tient encore à rappeler que, dans ce contexte de crise sanitaire, il regrette toujours la réintroduction des mécanismes salariaux de l’administration municipale lors du dernier équilibrage du Conseil administratif. Ces économies auraient été non-négligeables car ils auraient représenté un montant de 6 millions de francs. « Ce n’est pas du tout un manque de reconnaissance envers la fonction publique, c’est uniquement la responsabilité de faire des engagements et de faire des arbitrages dans une situation exceptionnelle » note Alia Chaker Mangeat. De plus, les démocrates-chrétiens comptent sur le Conseil administratif pour se montrer moins dispendieux lors des prochains exercices budgétaires afin d’essayer d’entamer un retour à l’équilibre, ce d’autant au vu du montant élevé de la dette en Ville de Genève. Lors de la prise de position finale du groupe, Jean-Luc von Arx a exprimé l’évolution de ce budget entre le néant et le peu pour arriver à atteindre les objectifs de notre groupe et le voter: « Bien que le budget soit imparfait et incertain, nous avons obtenu les compromis souhaités pour cet exercice difficile. »

Vœux des élus

En guise de conclusion et avant une pause politique bien méritée, tout le groupe municipal du PDC Ville de Genève souhaite à tous les Genevois·e·s de bonnes fêtes de fin d’années. Il se réjouit d’ores et déjà de retrouver la population en 2021 en espérant que l’année sera marquée par une reprise économique et sociale dynamique et positive. Joyeuses fêtes !